Expressions issues de la mythologie en langue française

Introduction

Quelques expressions issues de la mythologie en langue française

 Ariane - Suivre le fil d'Ariane

Ariane, fille du roi Minos de Crète, s'était éprise de Thésée qui, au péril de sa vie, devait pénétrer dans le labyrinthe pour tuer le Minotaure et libérer des jeunes gens condamnés à y être dévorés par le monstre. Elle lui avait offert une pelote de fil qu'il devait dévider à mesure qu'il avançait dans les inextricables couloirs au risque de s'y perdre. Vainqueur du monstre, Thésée n'eut plus qu'à suivre le fil pour trouver la sortie du labyrinthe. En savoir plus...

La métaphore du fil d'Ariane désigne aujourd'hui ce qui sert de guide et permet de se tirer d'une situation difficile.

Il est plaisant de constater que cette métaphore est entrée dans le langage informatique pour traduire l'expression « breadcrumb trail » : ce fil d'Ariane, généralement situé dans le haut d'une page Web, permet à l'internaute de se repérer dans la structure arborescente du site et, au fil des pages visitées, de savoir exactement où il en est. Cela ne manquera pas de rappeler l'histoire du Petit Poucet jetant des miettes de pain ou des cailloux blancs sur le chemin parcouru dans la sombre forêt.

Thésée et le Minotaure (2012) par Sterling Clinton Hundley (cette œuvre peut être lue verticalement ou horizontalement) - Droits réservés : cette œuvre est placée sous licence Creative Commons 3.0 - Source : DeviantArt

 Égérie - Être l'égérie de quelqu'un

Article en cours de rédaction !

Numa Pompilius et la nymphe Égérie (1631) par Nicolas Poussin - Source : Wikimedia Commons

 Icare - Se brûler les ailes

Article en cours de rédaction !

La Chute d'Icare (1637) par Jacob Peter Gowy - Source : Wikimedia Commons

 Laïos - Faire un laïus

Laïos était roi de Thèbes quand il fut tué, lors d'une altercation sur la route, par un jeune homme dont il ignorait l'identité : ce jeune homme n'était autre que son fils Œdipe. En savoir plus...

Les récits légendaires de la ville de Thèbes ne disent pas si, au temps de son règne, Laïos était un brillant orateur. L'origine de l'expression faire un laïus est alors pour le moins étonnante ! En 1804, lors du premier concours d'entrée à l'École Polytechnique, le sujet de composition française proposé fut la rédaction d'un Discours de Laïos. Les candidats de manquèrent pas d'inspiration et noircirent des pages et des pages entières, d'où le succès du mot laïus dans l'argot des étudiants pour désigner un long exposé.

Aujourd'hui un laïus désigne communément un discours ou familièrement des propos inutilement grandiloquents.

Le Meurtre de Laïos (1867) par Paul Joseph Blanc - Source : Quest for beauty. Le propriétaire du site précise que « these posts are not for monetary gain but for visual pleasure if there are any problems with copyrights they will be removed at your request. Most of my posts have been watermarked with my initials H6 because I have digitally enhanced-restored-resized or cropped them in order to give the best visual impact also to keep track of the ones I have done. »

 Méduse - Être médusé

La Gorgone Méduse fut transformée en monstre à chevelure de serpents par la jalouse Junon. Tout homme qui croisait alors son regard était instantanément transformé en pierre. Persée réussit à approcher Méduse sans croiser son regard grâce au reflet que lui renvoyait le bouclier poli comme un miroir que lui avait prêté Minerve. Il tua la Gorgone Méduse d'un coup de serpe tranchante avant de glisser sa tête dans une besace car son regard continuait à exercer son terrible pouvoir. Persée eut bien souvent recours à cette arme pour réduire ses ennemis au silence et à l'immobilité de la mort. En savoir plus...

Être médusé c'est rester immobile, sans réaction et sans voix - comme pétrifié - devant une situation inattendue.

Méduse (1596) par Le Caravage - Source : Wikimedia Commons

 Œdipe - Souffrir du complexe d'Œdipe

Enfant, Œdipe ignorait qu'il avait été adopté par le roi et la reine de Corinthe. Devenu jeune homme, l'oracle de Delphes lui révéla qu'il tuerait son père et épouserait sa mère. Pour échapper à cette malédiction, il quitta sa famille et son pays. En chemin, à la suite d'une altercation, il tua accidentellement un homme dont il ignora encore longtemps la véritable identité : il s'agissait de Laïos, son père. La première partie de l'oracle était accomplie. Arrivé à Thèbes, il trouva la réponse à l'énigme posée par le sphinx qui terrorisait la ville et poussa celui-ci à se donner la mort. En récompense, Œdipe obtint le trône de Thèbes et la main de Jocaste, veuve du roi Laïos, sans savoir qu'il s'agissait de sa propre mère, et il en eut des enfants : la seconde partie de l'oracle était accomplie. Quand il se rendit compte des crimes qu'il avait involontairement commis, il se creva les yeux et passa la fin de sa vie sur les routes à mendier. En savoir plus...

Le complexe d'Œdipe est un concept de psychanalyse mis au point par le Sigmund Freud. Souffrir du complexe d'Œdipe, c'est - pour un tout jeune enfant - éprouver une attirance pour le parent de sexe opposé : un petit garçon pour sa mère et, inversement, une petite fille pour son père. C'est une étape naturelle et nécessaire dans la construction de la personnalité et dans l'affirmation de l'identité sexuelle.

Œdipe à Colone (1798) par Fulchran-Jean Harriet - Source : Wikimedia Commons

 Pandore - Ouvrir la boîte de Pandore

En créant un homme et conséquemment l'humanité, Prométhée avait montré une ambition excessive et avait offensé Jupiter. Celui-ci voulait aussi se venger de Prométhée qui lui avait accordé la plus mauvaise part dans un sacrifice. Le moyen de cette vengeance ? Pandore, la première femme de l'humanité que Vulcain créa à la demande de Jupiter. Elle était d'une irrésistible beauté et possédait toutes les qualités. Elle offrit à Prométhée une jarre dont elle ignorait le contenu. Il l'a refusa, mais son frère Épiméthée l'ouvrit par curiosité : tous les maux et les malheurs qu'elle contenait s'échappèrent alors et s'abattirent sur l'humanité. Seul l'espérance resta au fond ! En savoir plus...

Ouvrir la boîte de Pandore c'est agir en ignorant les conséquences de ses actes et provoquer une succession de malheurs.

Pandora (1896) par John William Waterhouse - Source : Wikimedia Commons

 Procuste - S'étendre sur le lit de Procuste

Dans la mythologie grecque, Procuste (déformation de Procruste qui en grec ancien désigne littéralement « celui qui martèle pour allonger ») est le surnom d'un brigand de l'Attique. Non loin d'Athènes, dans une auberge, il faisait étendre ses hôtes sur un lit de fer, leur coupait l'extrémité des jambes lorsqu'elles dépassaient ou étirait violemment avec des cordes les membres de ceux qui n'étaient pas assez grands. Thésée ne lui laissa pas le temps d'être mutilé et il lui trancha la gorge. En savoir plus...

Comparer un individu à Procuste c'est dénoncer l'autorité dont il fait preuve quand il impose arbitrairement une norme à tous les autres, sans égards pour leurs singularités et leurs différences : Procuste est devenu le symbole du conformisme et de l'uniformisation..

Thésée et Procuste (vers 440-430 av. J.-C.), détail de l'intérieur d'un kylix attique à figures rouges, découvert à Vulci - Source : Wikimedia Commons.

 Prométhée - Avoir une ambition prométhéenne

Prométhée, fils du Titan Japet, était fort industrieux : il entreprit de créer un homme et conséquemment l'humanité. Jupiter fut offensé de cette ambition excessive qu'il considéra comme un attentat à ses droits puisque la création relevait de son pouvoir suprême. Prométhée provoqua encore la colère de Jupiter en volant le feu céleste pour l'apporter aux hommes. Jupiter enchaîna Prométhée sur un rocher du mont Caucase et le condamna à avoir le foie éternellement dévoré par un aigle. Il fut délivré par Hercule de cet horrible supplice. En savoir plus...

Une ambition prométhéenne se caractérise par le goût de l'effort et le désir de se surpasser, la volonté d'accomplir de grandes entreprises en ayant foi dans la grandeur humaine.

Prométhée emportant le feu (17e s.) par Jan Cossiers - Source : Wikimedia Commons

 Sphinx - Être énigmatique comme le sphinx

Le sphinx, ou plutôt la sphinge si on en juge par son buste, était une créature monstrueuse, à tête de femme, à corps de lion et ailes d'aigle. Envoyée à Thèbes par la déesse Héra en châtiment du meurtre du roi Laïos, elle ravageait les cultures et terrorisait la population. Le régent du royaume, Créon, promit alors la main de la reine veuve Jocaste et la couronne de Thèbes à qui débarrasserait la région de ce fléau. Le sphinx proposait des énigmes aux passants et dévorait ceux qui ne parvenaient pas à les résoudre. Étymologiquement, une « énigme », n'est pas une devinette ! C'est la parole obscure délivrée par les oracles, donc difficile à interpréter (du latin « aenigma : parole équivoque »). Incapables d'éclaircir le sens des énigmes, de nombreux prétendants périrent, mais Œdipe parvint à résoudre celle-ci : « Quel être, pourvu d'une seule voix, a d'abord quatre jambes le matin, puis deux jambes le midi, et trois jambes le soir ? [...] Œdipe trouva la solution : il s'agissait de l'homme. De fait, lorsqu'il est enfant, il a quatre jambes, car il se déplace à quatre pattes ; adulte, il marche sur deux jambes ; quand il est vieux, il a trois jambes, lorsqu'il s'appuie sur son bâton. » (Apollodore, Bibliothèque, III, 5, 8). Furieux d'être défait par la sagacité d'Œdipe, le Sphinx mourut en se jetant du haut des remparts de Thèbes. En savoir plus...

Être énigmatique comme le sphinx c'est avoir un air impassible et mystérieux. Cela se dit d'une personne qui suscite des interrogations, qui ne veut pas laisser deviner ses pensées tout en parvenant à pénétrer celles des autres.

Sphinx (époque romaine, vers 120-140 après J.-C.) découvert à Monte Cagnolo, faubourg de Lanuvium, près de Rome - Source : sculpture présentée lors de l'exposition « La beauté du corps dans la Grèce antique » par The British Museum de Londres et photographiée au Portland Art Museum, Oregon (États-Unis), par Mary Harrsch.